Yerres
Bientôt Parents
 

Les démarches et les aides

grossesse4383264_M.jpg

D’ici quelques semaines, vous allez devenir parents. La grossesse représente le moment de tous les préparatifs. Il est important de vous rappeler les formalités à accomplir avant la naissance de l’enfant, ainsi que vos droits sociaux.

De la déclaration de grossesse, en passant par vos droits, ainsi que les aides auxquelles vous pouvez prétendre, cet espace vous guidera également pour comprendre pas à pas le suivi médical de cette grossesse, et ce que la Ville met à votre disposition en attendant bébé.

Les thèmes utiles abordés ci-après :

  • Déclarer votre grossesse
  • Le suivi de votre grossesse
  • Le congé maternité
  • La reconnaissance de l'enfant
  • Les aides financières

 

Déclarer sa grossesse

La future maman doit déclarer sa grossesse à sa Caisse Primaire d'Assurance Maladie et à sa Caisse d'Allocations Familiales, avant la fin de la 14e semaine de grossesse, en leur adressant le formulaire « Premier examen médical prénatal » (également appelé « Vous attendez un enfant ») délivré par son médecin ou sa sage-femme.

Le suivi de votre grossesse

Un suivi médical régulier permet de vivre sa grossesse en toute quiétude: examens prénataux obligatoires, préparation à l'accouchement, dépistages, tout va être entrepris durant ces prochains mois pour garantir la bonne santé de la maman et celle du bébé. Tous ces soins sont pris en charge à 100%.

Trois échographies permettant de vérifier la santé et la bonne croissance du bébé sont fortement conseillées à trois moments clefs de la grossesse :

  • la première au cours du 3e mois (pour confirmer le terme de la grossesse et déterminer le nombre d'embryons) ;
  • la deuxième au cours du 5e mois (pour analyser la morphologie et vérifier la croissance du foetus) ;
  • la troisième au cours du 8e mois (pour vérifer la présentation du foetus et localiser le placenta).

Pour plus d'informations, téléchargez le livret Je prépare l'arrivée de mon enfant, réalisé par l'Assurance Maladie.

 

Le congés maternité

Votre congé maternité comprend un congé prénatal (avant l'accouchement) et un congé postnatal (après l'accouchement). Sa durée varie selon le nombre d'enfants que vous attendez et le nombre d'enfants que vous avez déjà eus. Toutes les informations utiles sur le site de l'Assurance Maladie.
Depuis la loi de février 2007, la future maman peut reporter son départ en congé maternité afin de profiter plus longuement du nouveau-né après l’accouchement. Cependant, elle a l’obligation de s’arrêter trois semaines au moins avant la date prévue d’accouchement.

 

La reconnaissance de l’enfant

Couple marié : Quand l'enfant naît dans un couple marié, il y a une présomption de paternité à l’égard du père. L’enfant né d’une épouse est tout simplement présumé être l’enfant de son mari. Dans le cas d'une insémination artificielle ou par fécondation in vitro, avec ou sans l’intervention d’un donneur, le mari de la mère est toujours le père présumé. Il n'y a donc pas démarche particulière à effectuer.

Couple non marié : Le père (pacsé, concubin, compagnon ou simple ami) devra reconnaître l’enfant afin d’établir la filiation avec son enfant. Il n’a pas l’obligation d’obtenir l’accord de la mère, ni même de l’informer. Cette reconnaissance peut être faite devant notaire ou, plus simplement, à la mairie de la ville où l'enfant est né, avant ou après la naissance ( dans les 3 jours qui suivent).

 

Les aides financières de la Caisse d'Allocations Familiales (CAF)

En tant que futurs parents, vous pouvez prétendre à certaines allocations familiales.

La prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE), financée par la CAF, permet aux familles de bénéficier d'une prime à la naissance ou à l’adoption afin de faire face aux premières dépenses liées à l’arrivée d’un enfant. Elle est attribuée sous condition de ressources et versée en une seule fois après la naissance de l’enfant, ou en cas d’adoption, à l’arrivée de l’enfant dans le foyer.

Quand l'enfant est né, la CAF peut vous accorder l'allocation de base sous conditions de ressources, et ce, jusqu'au 3 ans de l'enfant. À partir de 2 enfants dans la famille, les allocations familiales viennent se cumuler avec l'allocation de base.

Si vous travaillez et souhaitez réduire ou suspendre temporairement votre activité professionnelle, le congé parental peut être en partie financé par la CA, c'est le Complément du Libre Choix d'Activité (CLCA).

Si vous souhaitez employer une assistante maternelle agréee ou une garde à domicile, vous pouvez prétendre au Complément Libre choix du Mode de Garde (CMG).

 
Plan du site -  Contact Mairie -  Mentions légales -  Accessibilité -  Haut de page