Le parc Caillebotte

Nature et culture en harmonie

Parc_Caillebotte.JPGLe parc de la propriété Caillebotte, fleuron du patrimoine communal, a été réaménagé selon les tableaux impressionnistes de Gustave Caillebotte qui y vécut de 1860 à 1879 et y peint environ 80 tableaux. Le pari est réussi ! Il suffit de peu pour faire un voyage dans le temps tant l’architecture paysagère a été remodelée comme à l’époque du grand peintre… Se dégage du parc Caillebotte une harmonie subtile entre les bâtiments et le patrimoine végétal.
Dans l’enceinte du parc, un potager tenu par une association accueille le grand public de mai à octobre.

Horaires :

  • de 9h à 20h du 1er août au 30 septembre
  • de 9h à 18h du 1er octobre au 31 octobre
  • de 9h à 17h30 du 1er novembre au 28 février
  • de 9h à 18h30 du  1er mars au 31 mars
  • de 9h à 20h30 du 1er avril au 30 mai
  • de 9h à 21h du 1er juin au 31 juillet 

La Liaison Verte

fil_vert.JPGPour valoriser l’environnement, la Ville de Yerres avait lancé en 2000 le plan vert recensant les investissements à effectuer tant pour les liaisons douces, l’embellissement des parcs que pour l’aménagement des berges de l’Yerres.

La rivière l’Yerres constitue sur environ 21 kilomètres le trait d’union entre les six villes du Val d’Yerres. La communauté d’Agglomération du Val d’Yerres a entrepris avec le SIARV (Syndicat Intercommunal pour l’Assainissement de la Région de Villeneuve-Saint-Georges) - devenu SyAGE (Syndicat mixte pour l'Assainissement et la Gestion des eaux du bassin versant de l'Yerres) depuis 2011 - la réalisation d’une promenade dotée d’espaces récréatifs, naturels ou culturels.

À Yerres, la liaison nommée la Liaison Verte est achevée et relie dorénavant la ville à Montgeron/Crosne.

La promenade doit se prolonger le long du Réveillon jusqu’à Villecresnes.
La Ville de Yerres a ainsi acquis deux bois de chacun 10 hectares en berge du Réveillon pour les préserver et permettre la réalisation d’une liaison douce.

>> Téléchargez le guide réalisé par le SyAGE (PDF)


L’île Panchout

La nature au cœur de la ville

Ile-panchout.jpgAcquise par la commune en 2001, l’île Panchout, située au cœur de la ville, est aujourd’hui classée en espace naturel sensible.
Depuis mai 2005, près de la moitié de la surface est entretenue par une activité pastorale : deux vaches écossaises, grâce à leurs piétinements, contribuent progressivement à augmenter la biodiversité de leur parcelle. Le broutage (l’herbe étant leur gourmandise préférée), constitue une tonte tout à fait naturelle…

Horaires :

  • de 8h à 20h30 du 1er avril au 31 mai
  • de 8h à 21h du 1er juin au 30 septembre
  • de 8h à 18h du 1er octobre au 31 octobre
  • de 8h à 17h30 du 1er novembre au 31 mars

La Forêt de la Grange

foret_grange.JPGLa superficie de la Forêt de la Grange est de 376 hectares, dont 208 en Essonne et 168 en Val-de-Marne, elle abrite une vingtaine de mares. Le Mont Griffon culmine à 117 mètres. Une borne géodésique y est implantée. Faisant partie d’une méridienne qui a vu le jour à la fin du 19e siècle, elle permettait de calculer les distances entre les principales villes de France.
C’est une forêt domaniale (domaine privé de l’Etat) qui est en cours de classement en forêt de protection. Elle est entretenue pas l’ONF.
Les essences principales : Châtaignier : 65%, Chêne sessile ou pédonculé : 11%, Bouleau : 11%, Autres feuillus (frêne, hêtre…) : 11%, Résineux divers : 2%


Le jardin botanique du clos Renaudin

Apprendre la nature

Clos_renaudin.JPGLe clos Renaudin s’est refait une beauté en 2009. Des allées ont été dessinées et tracées en tenant compte des chemins déjà fréquentés par les usagers avant la rénovation du clos. Un jardin botanique a été aménagé : 48 arbres, la plupart d’essences différentes, ont été plantés.
Les arbres bénéficient d’une signalétique sous la forme de pancartes indiquant le nom latin, le nom français, la forme de la feuille et du fruit, la silhouette de l’arbre.
 

Horaires :  Ouvert en permanence

 


 


Le site des deux rivières

La nature reprend ses droits

HeronRoue.jpgLe site des deux rivières, autrefois urbanisé, a été reconverti en site naturel sous la forme d’une zone humide avec nénuphars et roseaux dans un chenal auparavant débarrassé de boue.
Une île reste inaccessible afin de favoriser la reproduction des oiseaux. On peut déjà observer le retour d’espèces comme le héron cendré ou le martin-pêcheur.


Horaires :

  •  de 8h à 20h30 du 1er avril au 31 mai
  • de 8h à 21h00 du 1er juin au 31 juillet
  • de 8h à 20h00 du 1er août au 30 septembre
  • de 8h à 18h00 du 1er octobre au 31 octobre
  • de 8h à 17h30 du 1er novembre au 31 mars

Le parc de la Grange au Bois

Harmonie du patrimoine bâti et végétal

parc_gange_au_bois.JPGLe parc de la Grange au Bois a retrouvé un charmant visage. Les travaux de réaménagement ont permis de donner une nouvelle perspective et respiration au parc. Ainsi, le bâtiment de la Grange au Bois qui, à l’origine était entouré d’un muret, fait désormais partie intégrante du parc.

 


 


Le parc de l’hôtel de ville

Un projet de réaménagement comprendra un chemin paysager qui rejoindra le centre-ville et la remise en eau du bassin existant.

Il existe également deux squares : le Bois d’Amour et le square Rakoczi.