S├ęcheresses 2009 et 2011

La Ville d’Yerres est soumise au risque de retrait et gonflement des argiles, plus communément appelé risque lié à la sécheresse.

Ce risque se traduit par l'apparition de fissures plus ou moins importantes au niveau des murs. Pour des cas graves, ils peuvent aller jusqu'à rendre la construction inhabitable.

Depuis la fin des années 80, la Ville a été reconnue a plusieurs reprises en état de catastrophe naturelle, permettant aux assurances d'intervenir. La dernière fois l'a été pour l'année 2003.

Après les périodes sèches de 2009 et de 2011, de nombreux Yerrois se sont manifestés auprès de la Ville, en nous signalant des dégâts. La Ville a demandé au préfet pour chaque période la reconnaissance de catastrophe naturelle. Par 2 fois, notre demande a été rejetée.

La Ville mène aujourd'hui 2 procédures similaires pour tenter de faire modifier ces décisions. Elle a tout d’abord fait 2 recours gracieux auprès du ministère de l’intérieur qui est resté sur sa position.

Elle a ensuite déposé 2 recours au tribunal administratif qui sont toujours en cours d’instruction. Pour la procédure la plus avancée (sécheresse de 2009), le jugement pourrait intervenir au dernier trimestre 2013.

Le 18 février 2013, la ville a organisé une réunion d'information des sinistrés avec notre avocat. L'objet principal était de les conseiller sur les démarches à faire dans l'attente d'une éventuelle reconnaissance. Le compte rendu de cette réunion est disponible ici.

Si votre logement a subi des dégâts en 2009 et/ou en 2011 et que vous ne vous êtes pas encore fait connaitre, ou si vous constatez l'apparition de fissures au cours d'une période sèche à venir, n'hésitez pas à vous faire connaitre par courrier ou par courriel à l'attention de Monsieur le Maire.