Qu'est-ce que l'éco-plan ?

eco-plan-logo_vign.jpgEn 2008, la ville lance son "éco-plan". Dix ans après le plan vert, qui a permis la création de pistes cyclables, le développement d’une brigade à cheval, du tri dans les cantines ou encore de l’opération "un bébé, un arbre", l’éco-plan marque un degré supplémentaire de l’engagement municipal pour l’écologie.

Pourquoi un éco-plan ?

La ville passe à une nouvelle dimension écologique en passant à la loupe les dépenses énergétiques des services municipaux. Loin d’être une leçon d’écologie destinée aux Yerrois, il s’agit avant tout de changer, en profondeur, les fonctionnements communaux et de susciter l’envie aux Yerrois d’adopter la même démarche.

Ce qui existait avant l’éco-plan

  • recyclage des eaux des douches de la piscine pour le nettoyage des rues (voir paragraphe sur la propreté),
  • tri dans les restaurants scolaires,
  • usage des coccinelles contre les nuisibles, dans la gestion des espaces verts,
  • brigade à cheval de la Police municipale,
  • plantation plus de 2 000 arbres grâce à « un bébé, un arbre », reconduite chaque année,
  • restauration de la Propriété Caillebotte et de son parc de 7 hectares,
  • aménagement du site des deux rivières en continuité de l’île Panchout, zone protégée,
  • réflexion globale sur la réhabilitation des bâtiments (Grange au bois, Ferme Ornée, crèche Calinous…) dans le respect de l’environnement.

Les premières actions 2008

Constructions haute qualité environnementale : crèche Les Calinous, la Grange au Bois, la Ferme Ornée, etc.
Tri sélectif au Pôle Technique municipal : formation des agents au tri via les bacs verts, jaunes.
Installation de détecteurs de présence dans les lieux de passage pour l’allumage automatique des lumières : mairie, gymnases et nouvelles constructions…

Les actions 2009

CEC.jpgUn bilan carbone des structures : l’EDF effectue un bilan carbone, afin de traquer le gâchis énergétique au sein des bâtiments communaux.
Le chantier du CEC démarre dans le respect des normes Haute Qualité Environnementale.
En mairie : installation de scanners dans les bureaux pour limiter les photocopies et privilégier l’envoi par courriel, suppression des gobelets en plastique, suppression des bonbonnes d’eau minérales, remplacement des ampoules classiques par des ampoules basse consommation, tri sélectif...

L'imprimerie municipale labellisée

IMPRIM_VERT-2011.jpgL'imprimerie est une industrie polluante, cependant, il est possible, en respectant les normes imposées par le label "Imprim'vert", de réduire l'impact de cette industrie sur l'environnement.
En avril 2009, l'imprimerie municipale a reçu le prestigieux et convoité label en question, gage de la préoccupation donnée quotidiennement à la gestion des déchets et produits d'imprimerie.
Depuis janvier 2010, elle utilise exclusivement du papier recyclé.
Le label Imprim'vert prend en compte :

  • le suivi des déchets et leur traçabilité (recyclage, traitement),
  • l'interdiction totale d'utiliser des produits toxiques,
  • la présence de bacs de rétention pour prévenir les fuites de produits chimiques,
  • recyclage du papier et des emballages, etc.
    A ces critères s'ajoutent quelques bonus adoptés à Yerres : l'utilisation d'encres végétales, et la réduction de 33% d'additifs chimiques nécessaires à l'impression.

AB_bio.jpgLe Bio arrive dans les cantines

Depuis la rentrée 2009, les enfants de maternelle et d'élémentaire profitent des bienfaits de produits bio.
Deux produits bio sont ainsi introduits cette année dans les repas hebdomadaires, le plus souvent un laitage ou un dessert (fruit...).
Si l'expérience s'avère concluante, le bio pourrait grignoter plus de terrain dans les menus des années à venir.
ecocert.jpg

Des produits d'entretien naturels

Exit les produits toxiques pour la santé et l'environnement. Yerres passe aux produits d'entretien naturels pour tous les sites dont elle assure la propreté : accueils communaux (mairie, pôle technique, CCAS...), écoles, Résidence pour Personnes Âgées, crèches, etc.

Des espaces verts bichonnés

coccinelle.jpgLe service des espaces verts œuvre activement en faveur de l'éco-plan, chaque jour, sur le terrain.

  • lutte biologique contre les nuisibles : utilisation de coccinelles contre les pucerons.
  • désherbage à l'eau bouillante sur plus d'1/3 des espaces verts.
  • arrosage modéré des massifs, et automatisé le plus souvent possible.
  • paillage des massifs pour limiter l'arrosage et l'évaporation.
  • choix de variétés de fleurs, de gazons, d'arbres et d'arbustes peu gourmands en eau.
  • tonte raisonnée des pelouses selon les lieux afin de limiter le tonnage des déchets verts et d'économiser l'énergie.

Une propreté pure

eaux-grises.jpgDepuis la réhabilitation de la piscine, l'ensemble des "eaux grises" provenant des douches est recyclé.
Ces eaux servent en grande partie au nettoyage des rues.
En outre, la société chargée du nettoyage des rues s'est équipée cette année de balais métalliques plus efficaces et permettant de moins utiliser d'eau.
Par ailleurs, toujours plus de points d'apport volontaire du verre sont enterrés.
Tous les produits utilisés pour l'entretien de la ville et l'enlèvement des Tags sont non-toxiques.